Catégories
Sorties Les petits colibris

Projet piscine : le jeu et l’appréhension de l’eau

Le projet piscine est lancé avec les plus grands de la crèche. Chaque mercredi (en fonction bien sûr des disponibilités des professionnelles et des imprévus de la structure) un enfant ira en individuel avec un adulte, ce sera du « un pour un ».

La piscine est vraiment un lieu de détente et cela permet d’apprendre énormément de choses.

La clé : ne jamais forcer un enfant, un enfant évolue à son rythme.

La piscine se fait étape par étape ; le vestiaire avec le déshabillage, l’acceptation de se mettre en maillot de bain ou en couche dans un lieu froid et humide. La douche puis l’accès au bassin. De là nous arrivons devant le bassin. Le petit bassin, mais grand, voir immense pour eux.

Mercredi 17 novembre, j’ai pu proposer des jouets devant le bassin et j’ai laissé l’enfant venir à moi. Il a pu mettre un certain temps, mais un environnement nouveau peut être angoissant pour un enfant. Les jeux sont nos alliés. L’enfant adore le jeu. Tout est sujet à jouer. L’enfant arrive progressivement vers l’eau, pour remplir l’arrosoir, puis le seau, une marche après l’autre l’enfant s’assoit. Et quelques secondes ensuite dans le bassin avec la frite. Un très bon moment.

Mercredi 24 novembre, j’ai emmené un autre enfant avec qui cette fois l’approche était complètement différente. Toujours le projet dès les vestiaires. Apprendre à se déshabiller et mettre son maillot de bain. La douche peut parfois être angoissante, un grand espace avec la pomme de douche. Certains enfants ne connaissent que le bain.

Sans appréhension, ensuite, l’enfant est parti dans l’eau descendant une marche après l’autre. L’enfant a pu se saisir de l’aide de la frite et de mon soutien pour être dans le bassin à flotter sur le ventre. Malheureusement même si c’est un temps en individuel il y a d’autres enfants dans la piscine, et lorsque un enfant l’a éclaboussé, il a eu peur et a désiré retourner sur les marches et jouer tranquillement avec l’arrosoir et le seau.

L’important est que l’enfant se sente suffisamment en confiance avec l’adulte et l’environnement, pour cela il faut être à l’écoute de l’enfant.

Ma plus grande victoire est que l’enfant ait profité. Pas besoin de faire parcourir de grandes distances pour profiter du projet piscine.

Mercredi 1er décembre, j’ai emmené un enfant qui a déjà eu l’occasion d’aller à la piscine. Il a pu profiter des cours de bébé nageur. Ainsi il est très à l’aise et a pu profiter de ce moment en individuel, moment privilégié pour s’éloigner du collectif de la crèche. Cet enfant a pu aller sans appréhension dans l’eau et s’allonger sur le ventre. Au fur et à mesure de la séance il a pu battre des pieds et faire plusieurs allers-retours. Après ce moment nous avons profité du toboggan pour s’amuser. Plouf dans l’eau !!! Chloé FREBOURG